Voir toutes les actualités
26 09
2019
Actu Juridique

Industriels : attention à la peinture des jouets !

Rédigé par l'équipe WebLex.

Il arrive que les enfants grattent la peinture de leur jouet et l’avalent. Or, la peinture comporte souvent du chrome VI, un élément naturel cancérigène. Pour des questions de sécurité, la teneur en chrome VI de la peinture est donc limitée. Cette limite sera (bientôt) abaissée…


Peinture des jouets : moins de chrome VI à compter du 19 novembre 2019 !

Le chrome est un élément métallique naturel très utilisé dans le secteur de l’industrie, principalement dans le secteur de la sidérurgie. Le chrome est aussi utilisé dans l’industrie chimique, dans le secteur des traitements de surface métallique ou encore pour la fabrication de pigments et colorants.

C’est ainsi que les peintures des jouets pour enfants contiennent du « chrome VI ».

Or, le chrome fait encourir d’importants risques cancérigènes à ceux qui y sont trop exposés. Ce risque est amplifié lorsque les enfants grattent la peinture de leurs jouets et l’avalent.

C’est pourquoi l’Union européenne a imposé une limite en teneur en chrome VI de 0,2 mg/kg de matière grattée du jouet.

Cependant, les progrès scientifiques ont amené les experts à considérer que cette limite devait être diminuée, notamment en raison de la prise en compte du fait que les enfants ne sont pas seulement exposés au chrome VI par leurs jouets.

En conséquence, à compter du 18 novembre 2019, les jouets fabriqués par les industriels devront respecter une limite en teneur en chrome VI de 0,053 mg/kg de matière grattée du jouet.