Voir toutes les actualités
27 07
2020
Actu Juridique

Création d’entreprise : un nouveau prêt d’honneur « solidaire »

Rédigé par l'équipe WebLex.

Pour soutenir le démarrage de nouvelles activités, la Bpifrance vient de mettre en place un nouveau dispositif de financement à destination des créateurs ou repreneurs d’entreprise : le « prêt d’honneur solidaire ». Revue de détails des informations à retenir.


Soutenir les créateurs et les repreneurs d’entreprise

Pour mémoire, les prêts d’honneur sont des prêts consentis au créateur ou repreneur d’une entreprise à un taux d’intérêt faible voire nul, que ce dernier s’engage à rembourser « sur l’honneur ».

Ces prêts sont octroyés par des réseaux professionnels, sous réserve du respect de certaines conditions, qui varient en fonction de l’organisme qui les consent.

Dans ce cadre, la Bpifrance vient de mettre en place un nouveau dispositif de prêt d’honneur, appelé « prêt d’honneur solidaire ».


Ce nouveau prêt bénéficie au créateur ou repreneur d’une entreprise depuis moins de 3 ans, qui se trouve dans l’une des situations suivantes :



Le prêt d’honneur solidaire est consenti à un taux d’intérêt nul, n’entraîne pas de frais de dossier, et est octroyé sans garantie sur les actifs de l’entreprise ou de son dirigeant (comme par exemple une caution personnelle).

Il n’est pas non plus nécessaire que celui-ci souscrive une assurance décès perte totale et irréversible d’autonomie.

La durée du prêt oscille entre 1 et 5 ans, avec un différé d’amortissement automatique de 6 mois.


Le montant du prêt octroyé va de 1 000 à 8 000 €.


Pour bénéficier du prêt d’honneur, le créateur ou repreneur d’entreprise doit remplir les 2 conditions suivantes :



Pour obtenir le prêt d’honneur solidaire, le créateur ou repreneur d’entreprise doit contacter l’un des organismes suivants :


Pour trouver l’interlocuteur qui convient, la Bpifrance propose un questionnaire d’orientation disponible ici.