Voir toutes les actualités
18 01
2021
Actu Juridique

Coronavirus (COVID-19) : du nouveau pour le secteur de l’enseignement au 16 janvier 2021

Rédigé par l'équipe WebLex.

Pour lutter contre la propagation de la covid-19, le Gouvernement a pris de nouvelles mesures de restriction, dont certaines concernent spécifiquement le secteur de l’enseignement. Lesquelles ?


Coronavirus (COVID-19) : de nouvelles mesures sanitaires pour le secteur de l’enseignement

Les écoles et établissements scolaires restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé à partir du 18 janvier 2021.

Les cours d'éducation physique et sportive (EPS) sont modifiés : les activités sportives ne peuvent être organisées qu’en plein air.

Dans les écoles primaires, des mesures plus strictes sont mises en place pour les temps de repas. Il n'y a désormais plus de brassage possible entre les classes. Les élèves d'une même classe doivent manger à la même heure, à la même table. Si ce n'est pas possible, le temps de restauration doit être allongé. En dernier recours, des solutions de repas à emporter peuvent être envisagées.

Dans les collèges, à titre exceptionnel, le fonctionnement en mode hybride présentiel-distanciel peut être adopté.

Dans les lycées, le fonctionnement en mode hybride présentiel-distanciel est maintenu pour les lycées au-delà du 20 janvier 2021. Notez qu’il est recommandé que les élèves de Terminale soient le plus possible dans leur établissement.

Sachez que les capacités de dépistage sont fortement renforcées, avec l'objectif de 1 million de tests déployés dans les écoles, collèges et lycées d'ici aux vacances de février 2021. En outre, chaque fois que 3 cas de covid-19 sont signalés, une équipe de dépistage peut venir sur place.

Dans l’enseignement supérieur, les étudiants de 1ère année à l'université peuvent reprendre par demi-groupe les travaux dirigés en présentiel à partir du 25 janvier 2021 puis, si la situation sanitaire le permet, les étudiants des autres niveaux.

De plus, le nombre de psychologues dans les universités va être doublé.

Enfin, des tests antigéniques vont être rendus disponibles dans les universités.

Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)