Aller au contenu principal
Actu Fiscale

Une exonération de taxe foncière pour les associations qui exploitent des musées ?

22 septembre 2022 - 1 minute
Attention, cette actualité a plus d'un an

Une association, parce qu’elle a pour objectif de préserver le patrimoine en réhabilitant et en exploitant un bâtiment historique et culturel non affecté à un culte, peut-elle bénéficier d’une exonération de taxe foncière ? Réponse du Gouvernement…

Rédigé par l'équipe WebLex.


Le patrimoine français peut être soumis à la taxe foncière… sauf exceptions

Pour mémoire, la taxe foncière sur les propriétés bâties est due par le propriétaire d’un bien immobilier, quelle que soit l’utilité du bâtiment ou les revenus qui en sont tirés.

Il existe toutefois de nombreuses exceptions à ce principe de taxation. A titre d’exemple, les immeubles qui appartiennent à l’Etat, aux collectivités territoriales ou encore aux établissements d’assistance, scientifique ou d’enseignement (les musées par exemple) échappent à la taxe foncière sous réserve qu’ils :

  • soient affectés à une mission de service public ;
  • ne produisent pas de revenus pour le propriétaire.

Dans ce cadre, le Gouvernement a été interrogé sur la possibilité d’accorder le bénéfice de cette exonération à une association, propriétaire d’une fonderie de cloche, dont une partie du bâtiment est affectée à l’exploitation d’un musée.

La réponse est négative, puisque :

  • le bâtiment en question n’appartient pas à une personne publique ;
  • seuls certains bâtiments appartenant aux associations peuvent être exonérés de taxe foncière, au nombre desquels ne figurent pas les musées.
Pour un contenu personnalisé, inscrivez-vous gratuitement !
Déjà inscrit ? Connectez-vous
Sources
  • Réponse ministérielle Gaultier du 16 novembre 2011, Assemblée nationale, n° 38834
Voir plus Voir moins
Voir les sources
mysilae
Abonnez vous à la newsletter
Accéder à WebLexPro
Accéder à WeblexPro