Voir toutes les actualités
09 11
2020
Actu Sociale

Rapatrier un salarié expatrié : à l’identique ?

Rédigé par l'équipe WebLex.

Le salarié d’un groupe, salarié d’une filiale installée aux USA, est contraint de rentrer en France après que la filiale ait mis fin à son détachement. La société-mère française doit donc le réintégrer dans ses effectifs. Mais se pose la question de son poste. Question à laquelle le juge apporte une réponse…


Rapatriement d’un salarié : à poste équivalent !

Un salarié, employé dans un groupe, s’est engagé en qualité de directeur commercial au service d’une filiale installée aux Etats-Unis, mais cette filiale étrangère a mis fin à cette collaboration en prononçant le licenciement du salarié.

La société-mère française est donc tenue d’assurer le rapatriement de son salarié expatrié après que la filiale a mis fin à son détachement. Elle lui propose de le réintégrer à un poste de responsable des ventes.

Mais le salarié refuse, estimant que sa réintégration implique un poste au moins équivalent à celui qu’il occupait antérieurement. Et le juge va lui donner raison…

Le juge rappelle, en effet, que lorsqu'un salarié engagé par une société-mère a été mis à la disposition d'une filiale étrangère et qu'un contrat de travail a été conclu avec cette dernière, la société-mère doit assurer son rapatriement en cas de licenciement par la filiale.

Et, dans ce cadre, la société-mère doit lui procurer un nouvel emploi compatible avec l'importance de ses précédentes fonctions au sein du groupe.


Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)