Voir toutes les actualités
03 03
2021
Actu Juridique

Quoi de neuf pour la formation des infirmiers exerçant en bloc opératoire ?

Rédigé par l'équipe WebLex.

Les infirmiers qui exercent des fonctions d’infirmier de bloc opératoire et souhaitent apporter une aide à l'exposition, à l'hémostase et à l'aspiration doivent suivre une formation complémentaire afin d’obtenir l’autorisation de procéder à de tels actes. Certaines précisions viennent d’être apportées à ce sujet. Lesquelles ?


Formation des infirmiers exerçant en bloc opératoire : 2 nouvelles attestations

Tout infirmier ou infirmière exerçant des fonctions d'infirmier de bloc opératoire peut apporter, dans les mêmes conditions que celles applicables à l'infirmier ou l'infirmière de bloc opératoire titulaire du diplôme d'Etat de bloc opératoire, une aide à l'exposition, à l'hémostase et à l'aspiration, sous réserve d'être titulaire d'une autorisation à apporter cette aide délivrée par l’autorité administrative.

Peuvent déposer une demande d’autorisation les professionnels qui :


Le dossier de demande d’autorisation doit comprendre :



Notez que depuis le 21 février 2021, un nouveau modèle d’attestation employeur est disponible ici (annexe 2).

Pour obtenir cette autorisation, les professionnels concernés doivent suivre une formation complémentaire de 21 heures, dont le contenu est consultable ici (annexe 3).

La formation est dispensée au sein d'une école autorisée pour la préparation du diplôme d'Etat d'infirmier de bloc opératoire.

A l'issue de la formation, l'école délivre à l’infirmier une attestation certifiant que ce dernier a suivi l'ensemble de la formation et qu'il est en capacité d’apporter une aide à l'exposition, à l'hémostase et à l'aspiration au cours d'une intervention chirurgicale, en présence du chirurgien.

Depuis le 21 février 2021, l’attestation en question doit être conforme à un modèle préétabli consultable ici.

Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)