Voir toutes les actualités
08 06
2021
Actu Sociale

Plan de relance : du nouveau concernant la « Garantie Jeunes »

Rédigé par l'équipe WebLex.

Dans le cadre de la crise sanitaire, le gouvernement a notamment mis en place une aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans. Si cette aide n’existe plus depuis le 31 mai 2021, d’autres dispositifs prennent le relai, à l’instar de la « Garantie Jeunes », dont les dispositions viennent d’être adaptées… Que faut-il en retenir ?


Précisions relatives au « Parcours Garantie Jeunes »

Pour rappel, depuis le 1er janvier 2017, la « Garantie Jeunes » est ouverte aux jeunes de 16 à moins de 26 ans, en situation de précarité, qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en études (NEET).

L’objectif de ce dispositif, mis en œuvre par les missions locales, est d’accompagner ces jeunes de manière intensive et collective et de les faire bénéficier de mises en situation professionnelle afin de favoriser leur insertion dans l’emploi.

Cet accompagnement est assorti d’une aide financière afin de faciliter leurs démarches d’accès à l’emploi.


Le « Parcours Garantie Jeunes » est une modalité spécifique du parcours contractualisé vers l’emploi et l’autonomie, d’une durée de 12 mois.

Initialement, ce dispositif pouvait être prolongé pour une durée allant jusqu’à 6 mois. Cependant, depuis le 29 mai 2021, il peut être prolongé dans la limite de 18 mois consécutifs.

La décision de prolonger ou non la durée de ce dispositif est désormais prise par les missions locales.

Enfin, à partir du 1er octobre 2021, les missions locales pourront choisir de moduler la durée du parcours en Garantie Jeunes, entre 9 et 18 mois.


En principe, les revenus mensuels des jeunes qui souhaitent bénéficier de ce dispositif ne doivent pas dépasser 497,50 €.

Toutefois, depuis le 28 mai 2021, les missions locales peuvent faire bénéficier de la Garantie Jeunes les personnes dont les ressources dépassent ce niveau :


Enfin, la Commission locale a le pouvoir d’admettre dans ce dispositif, toujours à titre dérogatoire, des jeunes dont le niveau de ressources dépasse les 646,75 €, sans pour autant dépasser les 995 € (soit 100 % du niveau de ressources nécessaire afin de bénéficier de ce dispositif).

Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)