Voir toutes les actualités
17 03
2021
Actu Juridique

Fournisseurs d’énergie : une nouvelle règlementation en matière d’électricité

Rédigé par l'équipe WebLex.

L’évolution de la règlementation européenne nécessite l’ajustement de la règlementation nationale sur diverses thématiques, notamment celle applicable au marché de l’électricité, qui vient de faire l’objet de nouveaux aménagements. En voici l’essentiel !


Nouveaux objectifs, nouvelles règles

Dans le sillage de la règlementation européenne, de nouvelles mesures relatives à la règlementation applicable en matière d’électricité viennent d’être mises en place.

Celles-ci touchent à diverses thématiques, parmi lesquelles :



En matière de fourniture d’électricité, il est notamment prévu que les clients des fournisseurs d’électricité fassent désormais l’objet d’une information directe en cas de modifications contractuelles relatives à la détermination du prix (par exemple, le taux d’indexation sur les tarifs réglementés).

Cette information doit être portée à leur connaissance au plus tard :


Pour rappel, un client « résidentiel » est un client pour lequel l’énergie consommée est destinée exclusivement à un usage domestique.

Il est en outre prévu que les fournisseurs ayant plus de 200 000 clients proposent à ceux d’entre eux qui le réclament une offre à tarification dynamique qui présente la particularité d’être évolutive en fonction des prix.

Les modalités de cette nouvelle offre (notamment concernant l’information des clients sur les risques et opportunités qu’elle comporte) doivent faire l’objet de précisions ultérieures.

Enfin, notez que les fournisseurs doivent désormais mettre à disposition de leurs clients un dispositif d’alerte en cas de variation significative des prix de marché.


Les mesures relatives aux réseaux d’électricité prévoient notamment :



Il est désormais interdit aux gestionnaires de réseaux de distribution de gérer ou développer des bornes de recharge de véhicules électriques, à l’exception de celles réservées à leur propre usage.


Pour mémoire, il est prévu que la politique énergétique menée assure la sécurité d’approvisionnement et réduise la dépendance aux importations. Dans ce cadre, il est nécessaire d’éviter toute défaillance du système électrique.

Notez par ailleurs qu’il est prévu que diverses installations soient exclues du mécanisme de capacité, notamment les installations nouvelles (soit celles dont la production a débuté après le 4 juillet 2019) qui émettent plus de 550 g de CO2 issu de carburant fossile par kWh d’électricité.

Pour rappel, le « mécanisme de capacité » consiste à valoriser et à rémunérer des unités de production électrique sur la base de leur puissance disponible, dans le but de pouvoir garantir l’équilibre entre production et consommation, et ainsi assurer la sécurité de l’approvisionnement notamment en cas d’augmentation brutale de la demande.


Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)