Voir toutes les actualités
21 06
2021
Actu Juridique

Fin du plastique à usage unique : ça bouge pour le CHR et les industriels

Rédigé par l'équipe WebLex.

Le gouvernement a engagé une politique d’interdiction progressive des plastiques à usage unique. 3 nouveautés viennent d’être apportées à ce sujet, qui intéressent les professionnels du secteur CHR (cafés, hôtels et restaurants) et les industriels. Lesquelles ?


Fin du plastique à usage unique : quoi de neuf ?

Le gouvernement a mis en place une réglementation interdisant la mise à disposition des sacs en matières plastiques à usage unique à l'exception, s'agissant des sacs autres que les sacs de caisse, des sacs compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées.

Il vient d’être précisé que l'épaisseur maximale des sacs en plastique à usage unique concernés par l'exemption est de 15 microns.

Par ailleurs, les producteurs et utilisateurs de polystyrène se sont engagés, à travers une charte d’engagement signée le 14 juin 2021, à réduire l’impact de leurs emballages sur l’environnement.

L’objectif principal est de développer une nouvelle filière de recyclage capable de produire une matière recyclée avec retour au contact alimentaire, permettant le recyclage effectif de 100 % des emballages en polystyrène collectés et triés en France en 2025.

Enfin, le gouvernement a répondu à une problématique levée par la fermeture des cafés-hôtels-restaurants (CHR) en raison de la crise sanitaire : certains d’entre eux se sont retrouvés avec des stocks de produits en plastique à usage unique, tels que des gobelets, qu’ils n’ont pas pu écouler avant la date limite pour le faire (fixée au 3 juillet 2021).

Le gouvernement ne compte pas leur octroyer de délai supplémentaire pour écouler leurs stocks, rappelant que l’interdiction était déjà prévue depuis plus de 2 ans et que les professionnels avaient donc le temps de l’anticiper.


Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)