Voir toutes les actualités
01 06
2021
Actu Sociale

Egalité salariale : comparer ce qui est comparable !

Rédigé par l'équipe WebLex.

Un salarié réclame à son employeur un rattrapage salarial après avoir constaté qu’il ne perçoit pas la même rémunération qu’une salariée qui exerce pourtant les mêmes fonctions que lui. Du moins selon lui, conteste l’employeur qui estime qu’il faut comparer ce qui est comparable…


Egalité salariale : une comparaison à l’identique ?

Un salarié exerce les fonctions de déclarant en douane dans une entreprise de transport. A l’occasion d’un litige avec son employeur, il réclame un rattrapage salarial, considérant qu’il ne perçoit pas la même rémunération qu’une salariée embauchée après lui selon la même classification que lui (en fonction de la convention collective applicable à l’entreprise).

Pourtant, constate-t-il, il est reconnu comme un professionnel très compétent, il est l'interlocuteur référent et direct des membres de la direction en matière de déclarations et d'examen de litiges, il dispose des connaissances en matière de tarification et de réglementation et il a des contacts directs avec les clients et l'administration douanière.

Certes, reconnaît l’employeur, mais il n’exerce, en réalité pas les mêmes fonctions que la salariée à laquelle il se compare, cette dernière occupant les fonctions de responsable de pôle douane. Ce qui n’empêche pas, selon le salarié, de considérer qu’il exerce un travail égal ou de valeur égale dès lors qu’au-delà de la différence de fonctions, il relève de la même classification que la salariée à laquelle il se compare, et son ancienneté est supérieure.

Sauf que le constat de l’employeur est exact, relève le juge : le salarié n’exerce pas les mêmes fonctions que la salariée à laquelle il se compare. Ce qui suffit à justifier une différence de traitement…

Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)