Voir toutes les actualités
03 05
2021
Actu Juridique

Coronavirus (COVID-19) : une nouvelle aide pour les entreprises industrielles !

Rédigé par l'équipe WebLex.

Pour soutenir les investissements de transformation vers l’industrie du futur réalisés par certaines entreprises industrielles, une nouvelle aide spécifique vient d’être mise en place. Quelles sont ses modalités d’octroi ?


Coronavirus (COVID-19) : nouveaux investissements, nouvelle aide

A l’instar de ce qui avait été mis en place en octobre 2020, une aide financière va être versée à certaines entreprises industrielles réalisant des investissements de transformation vers l’industrie du futur.

L’aide, versée sous forme de subvention, bénéficie aux entreprises qui, en vue de l’affecter à leur activité industrielle, achètent un bien neuf ou d’occasion relevant de l'une des catégories éligibles suivantes :


La liste complète des biens éligibles à l’aide est disponible ici (en annexe).


Les entreprises éligibles à l’aide sont celles :


Pour rappel :



Les dépenses éligibles à l’aide sont constituées du coût hors taxe des biens acquis à l'état neuf ou d'occasion ainsi que des frais annexes relatifs à la programmation, à la mise en service, et à la formation de premier niveau des biens (s'ils apparaissent distinctement sur le devis).

Attention : aucun commencement d'exécution du projet d'investissement ne peut être effectué avant la date de réception de la demande de subvention auprès de l'Agence de services et de paiement (ASP).


Le montant de l’aide versée dépend de l’application d’un « taux de soutien », qui se définit comme le rapport entre le montant de la subvention et le montant de l'assiette de dépenses éligibles.

Ce taux de soutien est de 20 %, sous réserve de certaines modalités d’application particulières pour les moyennes entreprises et les entreprises intermédiaires.


La demande d’aide se décompose en 2 temps :


Les demandes d'aide sont traitées dans l'ordre d'arrivée des dossiers.

Dans le cadre de sa mission, l’ASP est chargée de réceptionner et d’instruire les dossiers de demande et de contrôler l'exactitude des déclarations des entreprises bénéficiant de la subvention. Elle peut demander toute information complémentaire qu’elle estime nécessaire.

Les contrôles peuvent donner lieu au recouvrement des sommes indûment perçues, ainsi qu’à d’éventuelles sanctions de l’entreprise fautive.

Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)