Voir toutes les actualités
13 04
2021
Actu Juridique

Coronavirus (COVID-19) et médiateurs de lutte anti-Covid : de nouvelles précisions !

Rédigé par l'équipe WebLex.

Pour intensifier la lutte contre l’épidémie de coronavirus, le Gouvernement a mis en place divers dispositifs parmi lesquels figure la création de « médiateurs » de lutte anti-Covid-19. De nouvelles précisions viennent justement d’être apportées à leur sujet. Lesquelles ?


Coronavirus (COVID-19) et médiateurs de lutte anti-Covid : focus sur la formation !

Pour rappel, le Gouvernement a créé des « médiateurs de lutte anti-Covid-19 » qui participent, sous la responsabilité d'un professionnel de santé et sous réserve d'avoir validé une formation préalable, à certaines actions de prévention et de limitation des conséquences de l'épidémie de coronavirus.

Ceux-ci ont notamment vocation à intervenir pour combattre le risque infectieux lié à la transmission du virus, via l’accomplissement des différentes missions suivantes :


Pour pouvoir intervenir, ces médiateurs doivent suivre un enseignement spécifique préalable, qui comprend désormais 3 formations (contre 2 précédemment) :


A cette fin, cette nouvelle formation comprend les éléments suivants :


La durée totale de cette formation est d’une journée d’enseignement à distance.

Pour accéder à l'une ou l'autre des formations, les candidats doivent justifier de l'obtention d'un des diplômes suivants :


Il est également désormais prévu que pour accéder à la nouvelle formation « Appuis à l’investigation des situations épidémiques complexes », les candidats doivent préalablement justifier de l’obtention de l’attestation de formation relatives aux 2 premières formations (« Tester et sensibiliser » et « Contact-tracing »).

La liste des professionnels autorisés à suivre l’enseignement destiné à leur permettre de dispenser l’une ou l’autre de ces 2 premières formations est en outre précisément définie, et comprend notamment les professionnels de santé tels que les médecins, les chirurgiens-dentistes, les sages-femmes, les pharmaciens, les masseurs-kinésithérapeutes ou les infirmiers.

Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)