Voir toutes les actualités
05 03
2021
Actu Juridique

Coronavirus (COVID-19) : des précisions concernant les transports au 5 mars 2021

Rédigé par l'équipe WebLex.

Durement touché par l’épidémie de coronavirus, le secteur du transport vient de faire l’objet de nouvelles précisions. Lesquelles ?


Coronavirus (COVID-19) : concernant les transports


Pour mémoire, les personnes de 11 ans ou plus souhaitant se déplacer par transport maritime à destination du territoire métropolitain depuis un pays étranger sont tenues de présenter à l'embarquement le résultat d'un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant la traversée concluant à l’absence de contamination par la covid-19.

Il est désormais précisé que cette obligation n'est pas applicable aux professionnels du transport routier arrivant en France en provenance d'un pays de l'Union européenne, d'Andorre, d'Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de Suisse.


Pour mémoire, toute personne souhaitant se déplacer à destination de la Corse en provenance du territoire hexagonal est tenue de présenter certains justificatifs à l’entreprise de transport avant son embarquement.

Cette mesure, initialement prévue jusqu’au 7 mars 2021 inclus, n’est plus limitée dans le temps.


Pour rappel, les professionnels du transport routier arrivant en France par voie maritime en provenance d'Irlande sont autorisés à présenter le résultat d'un test antigénique si celui-ci permet la détection de la protéine N du SARS-CoV-2.

L'obligation de test prévue n’est pas applicable à ces mêmes professionnels lorsqu'ils retournent en France après avoir passé moins de 48 heures sur le territoire irlandais.

Cette disposition est désormais supprimée.

L’ensemble de ces mesures sont applicables aux territoires d’Outre-mer et à la Nouvelle Calédonie.

Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)