Voir toutes les actualités
18 03
2022
Actu Juridique

Copropriété : quand un copropriétaire est seul contre tous…

Rédigé par l'équipe WebLex.

Un litige survient entre un copropriétaire et un syndicat de copropriété à propos d’une décision validant un devis de travaux. Pourquoi ? Parce les devis écartés n’ont pas été discutés, selon le copropriétaire, ce qui pose problème… Un problème qui n’en est pas un, pour le syndicat des copropriétaires… Qui a raison ?


Devis notifiés à une copropriété = devis discutés en assemblée générale !

Une copropriété décide d’effectuer des travaux dans l’immeuble. Pour cela, elle fait appel à un architecte qui, après l’étude de plusieurs devis, en choisit un qui fait l’objet d’un vote positif des copropriétaires réunis en assemblée générale (AG).

Un vote irrégulier, selon un copropriétaire contestataire : pour lui, les devis écartés par l’architecte auraient dû faire l’objet d’un vote puisqu’ils ont été notifiés aux copropriétaires au plus tard en même temps que l’ordre du jour.

Ce que conteste le syndicat des copropriétaires, qui ne voit pas où est le problème : l’architecte a audité tous les devis joints à la convocation et a expliqué les raisons pour lesquelles il a choisi l’entreprise finalement retenue à l’issue du vote. Dès lors, les copropriétaires ont voté la résolution en toute connaissance de cause !

« Faux », répond le juge, qui donne raison au copropriétaire contestataire. Le vote est donc annulé et les copropriétaires doivent à nouveau se réunir pour voter sur les travaux à effectuer.

Ce site utilise des cookies dans l’unique objectif de réaliser des statistiques d’audience (anonymes)