Voir toutes les petites histoires du jour

La petite histoire du jour

29 juin 2020

C’est l’histoire d’un footballeur… inapte à son poste…


Un club de football a embauché un joueur pour 4 saisons. Mais ce dernier est finalement déclaré inapte à son poste par le médecin du travail. Dans l’impossibilité de le reclasser, le club prononce donc son licenciement…

Sauf que la charte du football professionnel impose une conciliation préalable à tout licenciement devant la commission juridique, fait remarquer le joueur. Et parce que son intervention n’a pas été sollicitée, son licenciement est abusif, estime-t-il. Sauf que la conciliation suppose un désaccord, et donc un manquement qui serait reproché à l’un des deux, employeur ou joueur, rétorque l’employeur. Ce qui n’est pas le cas ici…

Ce que confirme le juge qui valide le licenciement : il précise que cette commission juridique ne doit être impérativement saisie qu’en cas de manquement d’une obligation par l’employeur ou le joueur. Elle n’a donc pas à intervenir lorsque l’employeur envisage de licencier un joueur professionnel pour inaptitude et impossibilité de reclassement.


Toutes les petites histoires...