Voir toutes les petites histoires du jour

La petite histoire du jour

24 juin 2020

C’est l’histoire d’un coiffeur qui rate son lissage…


Un coiffeur réalise, à la demande d’une cliente, un lissage de ses cheveux. Mais celle-ci, constatant que ses cheveux sont, suite à l’opération, cassés ou fragilisés, réclame une indemnisation au coiffeur…

A tort, selon le coiffeur, qui souligne que l’expertise réalisée suite à l’incident ne prouve ni sa faute, ni la responsabilité du produit de lissage employé. D’autant que cette cliente a déjà fait pratiquer, par le passé, plusieurs lissages de ses cheveux dans son salon, sans jamais rencontrer de problème. « Peu importe », rétorque la cliente : le simple fait que la casse de ses cheveux soit survenue juste après l’opération de lissage suffit, selon elle, à engager la responsabilité du coiffeur…

Ce que confirme le juge : parce que le mauvais état des cheveux de la cliente fait suite à l’opération de lissage, et même s’il n’est pas possible de savoir si cela est dû à l’action du produit employé ou du coiffeur, ce dernier doit en être tenu responsable… et donc indemniser sa cliente.


Source :

  • Arrêt de la Cour d’appel de Pau du 20 mai 2020, n° 18/02435 (NP)
Toutes les petites histoires...