Voir toutes nos fiches conseils
Pour les professionnels du secteur du transport

Transporteurs de marchandises : quelle est l’étendue de votre responsabilité ?

Rédigé par l'équipe WebLex.

Un de vos clients vous fait part d’une réclamation concernant l’état de la marchandise livrée. Un autre se plaint des délais de livraison et vous demande une indemnisation. Comment faire face à ces situations ? Quelle est l’étendue de votre responsabilité ?


Une responsabilité découlant du contrat de commission de transport

Un principe. Le contrat de transport doit prévoir ses modalités d’exécution. Cela signifie qu’il doit mentionner les conditions d'enlèvement et de livraison de la marchandise (les délais, notamment), le prix de la prestation et les obligations respectives des parties.

Un modèle de contrat ?...


Une responsabilité résultant du retard de livraison

Une indemnisation. Par principe, tout retard préjudiciable dans l’exécution d’un contrat, s’il n’est pas justifié par un cas de force majeure, doit donner lieu à une indemnisation. En matière de transport de marchandises, ce principe est quelque peu adapté.

Une indemnisation limitée ?...

Sources

  • Article 1231-1 du Code Civil (indemnisation en cas d’inexécution du contrat)
  • Article L 132-8 du Code de commerce (action directe du transporteur)
  • Articles L133-1 et suivants du Code de Commerce (responsabilité des transporteurs)
  • Articles L1432-1 et suivants du Code des Transports
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 12 juillet 2016, n° 14-20906 (une faute non intentionnelle n’est pas une faute inexcusable)
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 13 septembre 2016, n° 14-23137 (pas de responsabilité du transporteur pour avarie si l’expéditeur a chargé les marchandises dans le véhicule)
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 15 novembre 2016, n° 15-13999 (action directe en paiement-recours à la sous-traitance)
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 18 janvier 2017, n° 14-24018 et 15-17130 (responsabilité transporteur maritime-mission non terminée)
  • Arrêt de la Cour de Cassation, chambre commerciale, du 8 mars 2017, n° 15-13384 (négligence fautive du transporteur)
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 14 juin 2017, n° 16-12867 (pas de négligence fautive du transporteur)
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 13 septembre 2017, n° 16-10596 (pas d’indemnisation totale-recours à la sous-traitance interdite par le contrat)
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 10 janvier 2018, n° 16-21227 (marchandises volées-constatations insuffisantes)
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 24 janvier 2018, n° 16-21284 (le voiturier est celui a effectué personnellement le transport)
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 11 avril 2018, n° 17-12975 (absence de faute délibérée du transporteur)
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 9 mai 2018, n° 17-13030 (nullité de la clause qui exonère le transporteur de toute responsabilité pour retard)
  • Arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, du 20 juin 2018, n° 17-15164 (chauffeur qui roule trop vite-client non responsable)
Lire la suite