Voir toutes nos fiches conseils
Maîtriser les amortissements

Acheter ou louer un véhicule : quel coût fiscal ?

Rédigé par l'équipe WebLex.

Vous envisagez de mettre à la charge de l’entreprise un véhicule de fonction. Se pose la question du coût fiscal de cette opération. Quel sera le coût fiscal de cet investissement ? Existe-t-il une différence entre un achat ou une location à ce sujet ?


Acheter un véhicule

Achat = investissement… Si l’entreprise procède par voie d’acquisition, le véhicule sera inscrit à l’actif de son bilan : autrement dit, il s’agit pour elle d’un investissement qui est destiné à rester durablement affecté à son exploitation. A ce titre, cet investissement sera déductible des résultats imposables de l’entreprise de manière échelonnée, sous forme d’amortissements. Déduction totale ou partielle selon le type de véhicules...

...déductible ?...


Louer un véhicule

Au lieu d’acheter, louer ? Plutôt que d’acheter le véhicule, de nombreuses entreprises préfèrent plutôt recourir à la location longue durée (LLD) ou au crédit-bail et versent à ce titre des loyers. Formule plus souple, recourir à la location permet en outre d’intégrer dans le coût global l’entretien du véhicule et, sur option bien souvent, la gestion des pneumatiques. Louer un véhicule sera-t-il plus avantageux sur le plan fiscal que d’acheter le véhicule ?

Une différence « fiscale » ?...

Sources

  • Article 39 du Code Général des Impôts (amortissement)
  • BOFiP-BOI-BIC-AMT-20-40-50
  • Loi de Finances pour 2017 n° 2016-1917 du 29 décembre 2016 (article 70)
  • Arrêt de la Cour Administrative d’Appel de Lyon du 27 septembre 2018, n°17LY00997 (limitation amortissement pour véhicules achetés par une société de gestion de patrimoine)