Aller au contenu principal
Le coin du dirigeant
Optimiser ma fiscalité personnelle

Tout savoir sur le crédit d’impôt sur les premiers abonnements à un journal

Date de mise à jour : 23/05/2023 Date de vérification le : 23/05/2023 6 minutes

Pour soutenir le secteur de la presse dans le contexte de crise économique liée à la crise sanitaire résultant de la propagation du coronavirus, et pour inciter les particuliers à s’abonner à certains journaux, un nouvel avantage fiscal a été mis en place : le crédit d’impôt sur les premiers abonnements à un journal d’information politique et générale. Pouvez-vous en bénéficier ?

Rédigé par l'équipe WebLex.
Tout savoir sur le crédit d’impôt sur les premiers abonnements à un journal

Un crédit d’impôt pour qui ? Pour quoi ? Combien ?

Jusqu’au 31 décembre 2022, les sommes non prises en compte pour l’évaluation des revenus des différentes catégories (revenus fonciers, traitements et salaires, etc.) versées par un particulier domicilié en France au titre du 1er abonnement, pour une durée minimale de 12 mois, à un journal, à une publication de périodicité trimestrielle au maximum ou à un service de presse en ligne d'information politique et générale, peuvent ouvrir droit au bénéfice d’un crédit d’impôt.

Pas pour… Ne sont pas concernés les abonnements à un service de presse en ligne inclus dans un service assurant la diffusion numérique groupée de services de presse en ligne ou de versions numérisées de journaux ou publications périodiques ne présentant pas tous le caractère de presse d'information politique ou générale, ou associé à tout autre service.

30 % ? Le crédit d’impôt, égal à 30 % des dépenses effectivement supportées par le particulier, n’est accordé qu’une fois pour un même foyer fiscal.

Une condition de ressources. Pour les abonnements souscrits depuis le 13 juin 2022, le montant du revenu fiscal du foyer ne doit pas dépasser, au titre de l'avant-dernière année précédant celle du premier abonnement, 24 000 € pour une part de quotient familial (limite majorée de 25 % par demi-part supplémentaire).

Quand ? Cet avantage fiscal s’applique pour les versements effectués depuis le 9 mai 2021 pour les abonnements souscrits depuis cette même date.


Un crédit d’impôt : comment ?

Une imputation. Le crédit d’impôt s’impute sur le montant de l’impôt sur le revenu dû : si le montant de l’impôt n’est pas suffisant pour l’absorber intégralement, l’excédent sera restitué.

Un reçu. Le particulier qui souhaite bénéficier de cet avantage fiscal doit tenir à la disposition de l’administration fiscale un reçu, établi par l’organisme auprès duquel est souscrit l’abonnement.

Un modèle. Ce reçu devra être conforme à un modèle établi par l’administration elle-même et devra attester du fait que les conditions tenant à la nature du journal ou de la publication, et à la durée de l’abonnement sont remplies.

Des mentions. Il devra également mentionner :

  • le montant et la date des versements effectués ;
  • l’identité et l'adresse des bénéficiaires et de l'organisme émetteur du reçu.

Une reprise. Notez qu’en cas de non-respect des conditions permettant de bénéficier du crédit d’impôt, ou lorsqu’il est mis fin à l’abonnement avant l’expiration de la durée minimale de 12 mois, l’avantage fiscal fera l’objet d’une reprise : concrètement, le particulier devra rembourser à l’administration les sommes qui correspondent à l’avantage fiscal indûment obtenu.

A retenir

Depuis le 9 mai 2021 et jusqu’au 31 décembre 2022, les particuliers qui souscrivent un 1er abonnement à une publication de périodicité trimestrielle au maximum ou à un service de presse en ligne d'information politique et générale pourront, toutes conditions remplies, bénéficier d’un crédit d’impôt égal à 30 % de leur dépense.
 

Pour un contenu personnalisé, inscrivez-vous gratuitement !
Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pour aller plus loin…

Le coin du dirigeant Souscrire au capital d’une entreprise de presse : une réduction d’impôt sur le revenu possible !
Optimiser ma fiscalité personnelle
Souscrire au capital d’une entreprise de presse : une réduction d’impôt sur le revenu possible !
Voir les sources
mysilae
Abonnez vous à la newsletter
Accéder à WebLexPro
Accéder à WeblexPro