Voir toutes nos fiches conseils
Gérer la trésorerie

Maîtriser au quotidien la trésorerie de votre entreprise

Rédigé par l'équipe WebLex en collaboration avec Guy de Cibon, Formateur en gestion d'entreprise - FORMA-LEARN.

Bon nombre de chefs d’entreprise ont l’œil « rivé sur leur trésorerie » et, en soi, c’est plutôt un bon réflexe. Mais vérifier le montant du solde des comptes bancaires de l’entreprise n’est pas suffisant, ni satisfaisant : gérer la trésorerie suppose d’anticiper les entrées et les sorties, en fonction de l’évolution de l’activité de l’entreprise, pour éviter les difficultés financières et être en mesure, le cas échéant, de définir les modalités de financement de vos besoins. Il faut donc se doter des bons outils. Lesquels ?


La trésorerie, c’est quoi ?

« Ce que vous avez sur le compte bancaire »… Pour faire très simple, la trésorerie de l’entreprise représente les sommes dont elle dispose en banque (on parle de disponibilités, de soldes créditeurs, etc.). Il s’agit donc de la différence entre vos encaissements bancaires (le chiffre d’affaires encaissés auprès des clients) et les dépenses effectuées dans le cadre de votre activité (paiement de vos fournisseurs, des impôts, des cotisations sociales…).

La trésorerie, un élément essentiel de gestion d’entreprise...


La trésorerie, une gestion quotidienne…

« Gérer » la trésorerie… Gérer la trésorerie de l’entreprise suppose de disposer des moyens financiers suffisants pour faire face aux différentes charges et autres engagements de l’entreprise : cela ne se limite donc pas à faire simplement la différence entre « ce qui rentre » et « ce qui sort ». Vous pouvez très bien avoir, à un instant donné, un solde bancaire excédentaire, mais ne pas avoir encore réglé un certain nombre de charges à venir (votre TVA, des factures fournisseurs…). Un défaut de prévision pourra s’avérer dommageable pour l’équilibre financier de votre entreprise.

C’est « suivre » la trésorerie…

J'ai entendu dire

POSEZ-NOUS VOS QUESTIONS

Quelles sont les conditions de mise en place d’une autorisation de découvert ? La banque peut-elle y mettre fin unilatéralement, et si oui, doit-elle respecter un délai de préavis ?

Le montant de l’autorisation de découvert ainsi que sa durée sont négociés directement avec la banque. Quant aux possibilités d’y mettre fin, tout dépendra des conditions prévues dans l’autorisation initialement mise en place, mais, en tout état de cause, la fin de cette autorisation de découvert doit vous être notifiée par écrit et la banque doit respecter un délai de préavis qui ne peut pas être inférieur à 60 jours (sinon, la rupture est dépourvue d’effet)...

Il est, à cet égard, recommandé que l'établissement de crédit vous fournisse sur demande, les raisons de cette interruption

Lire la suite

Sources

  • Loi n° 2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l'économie – article 21 (délai de paiement des factures)
  • Article L 313-12 du Code Monétaire et Financier (délai de préavis en cas de rupture d’une autorisation de découvert)