Remplacer un salarié absent

  • Fiche rédigée par l’équipe éditoriale de WebLex
  • En collaboration avec Cécile Gilbert, Avocat au Barreau de l'Eure, SELARL Maubant Sarrazin Vibert - FISCALEX
  • Dernière vérification de la fiche : 15/07/2019
  • Dernière mise à jour de la fiche : 12/09/2018

Un de vos salariés est absent (arrêt de travail pour maladie, congé maternité…) et la date de son retour n’est pas programmée à court terme. Face à une possible désorganisation du travail, vous envisagez d’’embaucher un salarié pour pourvoir momentanément à son remplacement. Plusieurs questions se posent : faut-il faire appel à l’intérim, pouvez-vous embaucher sous CDD, pour quelle durée, selon quelles modalités ?


Le préalable : quel est le poste à pourvoir et quelle est la situation du salarié absent ?

CDD ou intérim. La question peut se poser, dans l’hypothèse du remplacement d’un salarié absent, de savoir s’il faut embaucher un salarié sous CDD ou faire appel à l’intérim. Bien que la réponse à cette question soit dépendante des circonstances de fait propres à l’entreprise, on peut imaginer quelques critères qui peuvent guider votre choix : le coût du remplacement (comparer le coût du recours à une agence temporaire par rapport au coût direct et indirect d’une embauche sous CDD), la durée du remplacement (une durée plus courte favorisera le recours à l’intérim), le type de poste à pourvoir (ce qui suppose d’analyser avec précision la qualification requise pour occuper l’emploi vacant), les habitudes de l’entreprise…

Situation du salarié absent...

{ABONNEZ-VOUS}


Conclure un CDD pour remplacement : ce qu’il faut savoir

Un formalisme précis. Le CDD, contrat obligatoirement écrit, obéit à un formalisme rigoureux, qui nécessite de veiller à sa bonne rédaction. Il doit contenir un certain nombre de mentions obligatoires, parmi lesquelles, notamment, le motif du recours à un tel contrat. Dans le cas du CDD pour remplacement, il faudra notamment préciser...

Pour ce qui est de la durée…

{ABONNEZ-VOUS}